goto content





h1 Title Imprimer



Le sanctuaire de Jongmyo est consacré aux esprits des rois de Corée. Les familles royales de la dynastie Joseon y rendaient hommage à leurs ancêtres suivant la tradition confucianiste. Ce sanctuaire paisible et d’une simplicité architecturale remarquable est un monument culturel d’une valeur inestimable et figure au patrimoine culturel mondial de l'UNESCO depuis 1995.

Le sanctuaire de Jongmyo se compose de Jeongjeon (le hall principal), de Yeongnyeongjeon (le hall de la paix éternelle) et de plusieurs bâtiments auxiliaires. On dit que le Jeongjeon, avec ses bâtiments auxiliaires, était le plus long bâtiment d’Asie. Il abrite les tablettes commémoratives des rois et reines, 19 de rois et 30 de reines, réparties dans 19 pièces.

Jongmyo Jerye, ou le rite de la famille royale, était un des événements les plus importants au cours de la dynastie Joseon. Il avait lieu cinq fois par an. Des rites additionnels étaient également organisés lors d'occasions particulières par l’État pour informer les esprits des ancêtres illustres des événements se déroulant dans le pays. Le roi lui-même remplissait la fonction d’officiant et faisait sa révérence et faisait offrande de boissons alcoolisées devant chaque pièce selon des procédures strictes et dans une ambiance austère.

Chaque étape de ces rites était accompagnée d'une musique rituelle exécutée par un ensemble orchestral se composant d’instruments à cordes chinois et coréens, de percussions et d'instruments à vent, de cloches (pyeonjong), de carillons en pierre (pyeongyeong), d'un hautbois chinois cylindrique (dangpiri), d'une cithare cintrée (ajaeng) et d'une flûte traversière traditionnelle (daegeum). Le chef du clan Yi de la ville de Jeonju officie toujours ce rite annuel le premier dimanche de mai.

Jongmyo a été construit en 1394, lorsque le royaume de Joseon deplaça sa capitale de Gaeseong à Hanyang (ancien nom de Séoul), mais fut brûlé pendant l'invasion japonaise en Corée en 1592. Il fut reconstruit de 1604 à 1608, la 1ère année du règne du Roi Gwanghaegun (r.1608-1623).

Etabli en 1462, Jongmyo Jerye, le rite de la famille royale, est une cérémonie comme il y en a peu. La reproduction actuelle de ce rite est en tout point fidèle à la cérémonie d'époque, sang royal excepté.