goto content





Patrimoine culturel Imprimer


Jongmyo (1995)

sanctuaire Jongmyo (Jongmyo Jeongjeon) Crédits)sanctuaire Jongmyo (Jongmyo Jeongjeon)

  • Localisation : Jongno-gu, Séoul
  • Description :
    Situé à Jongno-gu de Séoul, le sanctuaire Jongmyo est un santuaire où sont conservées les tablettes ancestrales des rois et des reines de la dynastie Joseon. L'endroit avait pour fonction de promulguer la sûreté de la nation et du peuple, notamment à travers des rites ancestraux pratiqués par les sujets du roi, ce qui fait de ce lieu un symbole de la légitimité royale durant l'ère Joseon. L'architecture de ce bâtiment didié aux défunts permet de ressentir toute le côté solennel du lieu à travers notamment la disposition du lieu, les matériaux utilisés, etc.

    Fondée à la fin du 14ème siècle, le sanctuaire Jongmyo disparaît lors de l'invasion de la Corée par le Japon en 1592 avant d'être reconstruit au début du 17ème siècle. Le bâtiment principal, Jongmyo Jeongjeon dispose d'une très longue façade exceptionnelle dans sa structure, une architecture dont l'influence ne peut être clairement située en Orient ou en Occident. Le bâtiment a été construit à l'initiative de la famille royale et en suivant de manière stricte les coutumes de la culture confucianiste. Ce dernier a conservé sa forme depuis sa restauration durant la dynastie Joseon.

    En plus de l'architecture, des éléments classés au patrimoine culturel immatériel comme les rites, la musique, la danse, la cuisine etc, ont été préservés alors que le rite dénommé 'jongmyojerye' est encore régulièrement pratiqué.
  •  

Présentation des principaux vestiges 

monument Hamabi (a gauche) et pilier du Jongmyojeongjeon Crédits) monument Hamabi (à gauche) et piliers du Jongmyojeongjeon (à droite)

Avant de rentrer par la porte principale de Jongmyo, on trouve un monument nommé Hamabi qui signifie le 'point de descente du cheval'. Dans la mesure où il s'agit d'un santuaire où sont conservées les tablettes ancestrales des rois et des reines, on affirme que même le roi devait descendre de cheval.

Jeongjeon est le plus long bâtiment en bois en Corée. Si on l'observe de l'extérieur, on remarque qu'il est constitué de 20 piliers et de 19 portes alors que l'intérieur est ouvert vers l'extérieur. Le Taesil où sont conservées les tablettes est parsemé de dessins splendides. S'il n'est pas possible d'observer l'intérieur du Taesil, une reproduction de l'intérieur a été réalisée dans la 2ème salle de l'exposition du bâtiment Hyangdaecheong de Jongmyo.

Parmi les 3 portes qui sont reliées à Jeongjeon, la porte Nammun (au sud) est considérée comme la porte d'entrée des esprits. La porte Dongmun (à l'est) était utilisée par les sujets et la famille du roi alors que la porte Seomun (à l'ouest) était empruntée par les musiciens qui s'occupaient de la musique et de la danse des rites.

Yeongnyeongjeon (a gauche) de Jongmyo et monument de guide de Yeongnyeongjeon Crédits) Yeongnyeongjeon (à gauche) à Jongmyo et pierre signalique de Yeongnyeongjeon (à droite)

Le bâtiment Yeongnyeongjeon a été construit pour pallier au manque de places pour la conservation des tablettes ancestrales. Son nom signifie 'voeu de tranquilité pérenne pour les descendants et la famille royale'. Yeongnyeongjeon est plus petit que Jeongjeon alors que les tablettes ancestrales sont un peu moins nombreuses. Son aspect extérieur ressemble à priori à l'aspect extérieur de Jeongjeon, mais les toits diffèrent par leur structure. En effet, le toit de Jeongjeon est droit alors que celui de Yeongnyeongjeon est davantage en relief.

Au sein du bâtiment Yeongnyeongjeon, on trouve généralement les tablettes des rois qui ont régné durant une courte période ou des rois mineurs en Corée. La tablette du roi Danjong qui a été couronné dès son jeune âge avant de se voir destituer par son oncle est conservée à Jongmyo. 

Dernière mise à jour le 21 septembre 2016