goto content





Temples Principaux Imprimer


 

Avec 1 700 ans d’histoire bouddhiste, la Corée abrite de
nombreux temples dispersés dans tout le pays, préservant le
riche et ancien héritage de la culture bouddhiste. Chaque
temple possède sa propre histoire fascinante, ainsi que
diverses statues, peintures, pagodes, cloches et autres
précieuses reliques culturelles du bouddhisme.

Les temples bouddhistes coréens sont souvent nichés au coeur des régions montagneuses, et installés à proximité de la beauté naturelle des rivières, des vallées ou de la mer. Leur emplacement offre un refuge idéal pour ceux qui recherchent la paix de l’esprit ou un endroit calme pour méditer. Les temples sont également la résidence des moines et des fidèles qui pratiquent ou partagent les enseignements de Bouddha. Récemment, un nombre croissant de temples a développé des programmes de séjour au temple pour la méditation, le repos, ou simplement pour faire l’expérience de la vie monastique. Ceux-ci attirent toujours plus de visiteurs chaque année.

Chaque temple est unique en son genre. Parmi les principaux temples du pays, on peut citer les temples Tongdosa et Beopheungsa où sont conservées les sarira (reliques de Bouddha) ; le temple Haeinsa, dépositaire du Goryeo Daejanggyeong (blocs d’imprimerie en bois du Tripitaka Koreana) inscrit sur le registre de l’UNESCO Mémoire du Monde ; les temples Bongeunsa et Hwagyesa, bien connus pour leurs programmes de séjour au temple, et enfin les temples Baekdamsa et Naksansa, réputés pour la beauté de leur paysage naturel.


Vous trouverez ci-dessous une liste des principaux temples groupés par emplacement géographique, ainsi qu’une brève description de leurs principales caractéristiques.
Séoul

Temple Jogyesa
Situé à Jongno-gu, en plein coeur de Séoul, le temple Jogyesa abrite le siège administratif de l’ordre de Jogye du bouddhisme coréen. Aux côtés des rues d’Insadong, et des palais Gyeongbokgung et Changdeokgung, Jogyesa fait partie du quartier culturel traditionnel du centre-ville de Séoul où les visiteurs internationaux sont nombreux. L’arbre robinier vieux de 500 ans, qui se trouve dans la cour du temple, mesure 4 mètres de circonférence et 26 mètres de haut, et il est officiellement protégé par la municipalité de Séoul.

Temple Myogaksa
Situé au pied du mont Naksan, dans le centre-ville de Séoul, le temple Myogaksa a été construit par le vénérable Taeheo en 1930. L’emplacement du temple a été choisi en fonction de la géomancie (Feng Shui), selon laquelle construire un temple sur ce site apporterait la paix à la ville. Son emplacement offre aux visiteurs une vue magnifique du quartier animé de Sungin-dong depuis le sanctuaire du temple.

Temple Bongeunsa
Bongeunsa est un temple traditionnel situé dans les hauteurs de Samseong-dong, dans le district de Gangnam-gu à Séoul. Le Hall Daeungjeon, la statue Mireuldaebul et les bosquets des alentours crééent une impression de temple de montagne au coeur de l’animation de la ville. En moyenne, environ 10 000 fidèles et 300 visiteurs étrangers visitent le temple tous les jours.

Temple Jingwansa
Jingwansa est un temple renommé situé à quatre kilomètres de Yeonsinnae, un quartier commercial au Nord-Ouest de Séoul. Avec les temples Buramsa à l’Est, Sammaksa au Sud et Seunggasa au Nord, Jingwansa constitue ce que l’on considère comme les quatre temples majeurs de la banlieue de Séoul. En 2009, des reliques du Mouvement de l’Indépendance ont été trouvées durant des travaux de réparation dans le hall Chilseongjeon, et les recherches sont toujours en cours.

Temple Hwagyesa
Situé sur le mont Samgaksan à Séoul, le temple Hwagyesa était autrefois l’hermitage Bodeogam à Buheo-dong sur le mont Bukhansan, jusqu’à ce qu’il soit déplacé sur son site actuel en 1522. Le temple est devenu célèbre après que le Vénèrable Sungsan ait voyagé dans le monde et formé 50 000 disciples étrangers. Encore aujourd’hui, de nombreux moines du monde entier viennent visiter le temple pour y pratiquer. Hwagyesa offre un programme de séjour au temple populaire pour les visiteurs étrangers, et des enseignements de Bouddha en anglais (discours du Dharma) les dimanches.

 
Province du Gyeonggi-do

Temple Yongjusa
Le temple Yongjusa a été construit en 1790 par le roi Jeongjo (22ème monarque de la dynastie Joseon, 1752-1800) à la mémoire de son père Sado Seja (le prince Sado). Le temple expose des biens culturels liés au roi Jeongjo. La peinture bouddhiste Hubultaenghwa derrière les statues bouddhistes du Hall Daeungjeon serait l’oeuvre de Kim Hong-do (1706-?), célèbre artiste de la fin de la dynastie Joseon. Le mur qui entoure le temple, et la forêt environnante crééent une atmosphère confortable.

Temple Silleuksa
Situé à proximité d’une rivière, le temple Silleuksa est souvent enveloppé d’un manteau de brouillard le matin, et offre de superbes couchers de soleil. Le temple est l’un des Huits plus beaux paysages de Yeoju (Yeoju Palgyeong), et son nom est souvent associé à de nombreuses légendes. Il abrite plusieurs biens culturels coréens, dont le Hall Josadang et le Dacheungjeontap (tour de pierre de plusieurs étages).

Centre de méditation international de la lanterne de lotus
Ce centre a été construit par le Vénèrable Wonmyeong (1650-2003) en 1997, afin de commémorer le 10ème anniversaire du Temple bouddhiste international de la lanterne de lotus. Wonmyeong a consacré sa vie à enseigner le bouddhisme aux étrangers. Le temple se trouve à Ganghwa-do (l’île de Ganghwa) près de Séoul, et c’est un centre de formation et une résidence pour les moines du monde entier. Il offre des programmes de séjour au temple populaires, parmi lesquels une expérience de séjour au temple le week-end, un programme de retraite et une programme de méditation intensive de 45 jours et 44 nuits.

Temple Yongmunsa
Le temple Yongmunsa est avant tout célèbre pour abriter le plus haut ginko de Corée. Désigné Monument naturel n° 30, cet arbre est vieux de 1 100 ans et haut de 62 mètres. Le temple lui-même est vieux de 1 000 ans, mais ne possède aucune de ses structures d’origine. Comme c’était une base de résistants au temps de la dynastie Joseon, il a été détruit par l’armée japonaise en 1907, et détruit encore une fois durant la bataille de Yongmunsan pendant la Guerre de Corée. Le temple a été reconstruit sous son état actuel grâce aux dons des fidèles bouddhistes.

☞ Séjour au temple Yongmunsa

Temple Jeondeungsa
Le temple Jeondeungsa se trouve dans la montagne sur l’île de Ganghwa-do. Il est situé dans l’enceinte de la forteresse Samnangseong, qui en limite l’accès. On dit que le temple aurait été construit en 381, ce qui en ferait le plus vieux temple de Corée. Ayant survécu à travers les dynasties de Goryeo et Joseon, Jeondeungsa représente un point de repère significatif pour la politique et la culture coréennes. Son complexe abrite de nombreux biens culturels, parmi lesquels les halls Daeungbojeon et Yaksajeon.

 
Province du Gangwon-do

Temple Sinheungsa
En automne, les splendides feuillages d’automne du mont Seoraksan attirent de nombreux visiteurs de tout le pays. Construit en 652, le temple Sinheungsa a été le gardien symbolique du mont Seoraksan. Le temple abrite le Geungnakbojeon, construit en 1647, ainsi que la statue Tongildaebul, qui mesure 14,6 m de haut. Il offre également une vue pittoresque de Oeseorak (la zone aux alentours du mont Seoraksan)

Temple Woljeongsa
Situé sur le mont Odaesan, à environ deux heures de route de Séoul, le temple Woljeongsa a ét construit par le moine Jajang Yulsa (590?-658?) en 643. Le temple est célèbre pour son magnifique sentier dans une forêt de sapins. La piste de 9 km qui relie Woljeongsa et Sangwonsa permet aux visiteurs de profiter de la beauté de la nature. Le Palgakgucheungseoktap (pagoda de pierre octogonale de neuf étages) est le plus beau des biens culturels que l’on trouve au temple Woljeongsa. Devant la pagode se trouve un Bouddha de pierre qui s’incline devant la pagode en joignant les mains.

Temple Guryongsa
D’après la légende, le site du temple Guryongsa, au pied du mont Chiaksan, était un étang où vivaient neuf dragons. Les dragons perturbaient les travaux de construction quand le moine Uisang (625-702) a commencé à bâtir le temple, donc celui-ci combattit les dragons en utilisant un talisman pour chauffer l’eau de l’étang. Après avoir achevé le temple en 668, le moine le nomma Guryongsa (temple des neuf dragons). Le temple abrite le pavillon Bogwangru, un des biens culturels du Gangwon-do. On remarque également le hall Sansingak, où l’on garde les tablettes des dieux gardiens de la montagne.

Temple Naksansa
Le temple Naksansa se trouve au pied d’une magnifique montagne recouverte de pinèdes près de la mer de l’Est. Naksan est l’abbréviation du mot sanskrit botarakgasan, qui signifie « l’endroit où le Bouddha réside toujours ». Depuis des temps reculés, Naksan est vénéré par les Bouddhistes comme l’un des huit plus beaux paysages de l’Est de la Corée. A ne pas manquer : la statue Haesugwaneumsang surplombant la mer de l’Est, la vue du soleil qui se lève sur le pavillon Uisangdae et l’hermitage Hongnyeonam, perché sur une falaise dominant la mer.

Temple Baekdamsa
Perdu dans les profondeurs de Naeseorak (Mont Seorak intérieur), le temple Baekdamsa est particulièrement magnifique à la fin de l’automne, lorsqu’il est recouvert de feuillages écarlates. Il est surtout célèbre pour avoir été le temple où Manhae Han Yong-un (1879-1944), célèbre activiste du mouvement de l’indépendance, a été ordonné moine. Le Hall commémoratif de Manhae contient une exposition présentant 800 objets qui ont appartenu à Han Yong-un.

☞ Parc national du mont Seoraksan

Temple Beopheungsa
Le terme Jeongmyeolbogung désigne les temples qui renferment des sarira (reliques) de Bouddha. En Corée, les cinq principaux Jeongmyeolbogung sont Sangwonsa sur le mont Odaesan, Jeongamsa sur le mont Taebaeksan, Tongdosa sur le mont Yeongchuksan, Bongjeongam sur le mont Seoraksan, et Beopeungsa. Ces temples ne possèdent pas de statue de Bouddha, car ils renferment déjà des sarira. Derrière le temple Beopeunsa se trouve une cave et la tour du sarira, où le vénérable Jajang Yulsa (590? – 658?) aurait médité et conservé le sarira.

Temple Samhwasa
Situé au pied du mont Dutasan, le temple Samhwasa est associé à plusieurs légendes concernant sa construction. Beaucoup pensent que le Vénèrable Jajang Yulsa (590-658) aurait construit le temple en 642 et l’aurait en un premier temps baptisé Heungnyeondae. Son nom actuel lui a été donné durant le règne du roi Taejo Wang Geon, qui a inauguré la dynastie Goryeo (918-1392) après avoir unifié les trois royaumes. Le temple contient deux biens culturels importants : la statue de métal Cheolbul, créée entre le VIIème et le IXème siècle, et une pagode de pierre de neuf étages construite au milieu au IXème siècle.

 
Province du Chungcheong-do

Temple Magoksa
D’après le Taengniji (ancien document géographique) et les écrits prophétiques du Jeonggamnok, l’emplacement du temple Magoksa est l’un des endroits les plus sûrs en temps de guerre. Il est réputé pour ses magnifiques paysages à n’importe quelle période de l’année. Le temple est niché dans les profondeurs d’une vallée et possède plusieurs biens culturels, dont le hall Yeongsanjeon (le hall du temple ayant survécu le plus longtemps), ainsi qu’une pagode de pierre de cinq étages influencée par le Bouddhisme tibétain.

Temple Beopjusa
Situé au pied du mont Songnisan, le temple Beopjusa a été bâti en 553 par le Vénèrable Uisin. La légende veut qu’à son retour de l’Inde, le moine ait été à la recherche d’un site pour construire un temple. Il voyagea sur un âne blanc, transportant des textes bouddhiques. Alors qu’il approchait du site actuel du temple, l’âne s’arrêta et refusa d’aller plus loin. Uisin construisit un temple sur ce site et le baptisa Beopjusa, ce qui signifie « Là où les enseignements de Bouddha demeurent ». Les plus beaux monuments du temple sont le Geumdongmireukdaebul (statue de bronze doré de Bouddha, haute de 33 mètres), le Palsangjeon (pagode de bois de cinq étages), le Daeungbojeon (considéré comme l’un des trois principaux halls bouddhistes) et le Ssangsajaseokdeung (lanterne de pierre aux deux lions).

Temple Sudeoksa
Les chercheurs pensent que le temple Sudeoksa a été construit durant les 40 années du règne du roi Wideogwang de Baekje (de 554 à 598). Surtout réputé pour l’auberge voisine de Sudeongnyeogwan, Sudeoksa fut la résidence du grand moine Gyeongheo (1849-1912), qui a fait revivre le bouddhisme Seonjong à la fin de la dynastie Joseon, ainsi que le Vénèrable Mangong (1871-1946), l’un des disciples de Gyeongheo, qui a reconstruit le temple et en a bâti bien d’autres. La vénèrable Iryeop (1896-1971), qui fut une célèbre femme écrivain avant d’entrer dans les ordres bouddhistes, a également pratiqué dans ce temple.

Temple Gapsa
Situé au pied du mont Gyeryongsan au Nord-Ouest, Gapsa est un temple populaire, facilement accessible depuis le centre-ville. Ce temple est encore plus beau en automne. Sa construction, vers le VIème-XIIème siècle, a principalement été supervisée par le moine Uisang (625-702). On y trouve de nombreux biens culturels, comme le Cheoldanggan (porte-drapeau de métal) et ses pilliers, les blocs d’imprimerie en bois du Worinseokbo et les peintures bouddhistes de Gwaebultaenghwa.

Temple Buseoksa
Il y a deux célèbres temples du nom de Buseoksa en Corée. L’un se trouve à Seosan dans la province du Chungcheongnam-do, et l’autre à Yeongju dans le Gyeongsangbuk-do. Celui de Seosan n’est pas d’une taille considérable, mais il a été rendu célèbre par les Vénèrables Gyeongheo (1849-1912) et Mangong (1871-1946) qui sont venus y pratiquer. La côte Ouest adjacente au temple est un sanctuaire pour de nombreux oiseaux migrateurs.

 
Province du Gyeongsang-do

Temple Gounsa
Gounsa est un temple élégant et tranquille. Bâti en 681 par le Vénèrable Uisang (625-702), son hall Yeonsujeon est orné de motifs du taekgeuk et de couleurs dancheong. Le temple vu du hall Nahanjeon offre une vue pittoresque, et sa peinture murale représentant un tigre dont les yeux suivent le regard du spectateur fascine de nombreux visiteurs.

Temple Donghwasa
Le temple Donghwasa est situé au pied Sud du mont Palgongsan, un des principaux pics de Daegu. Le temple a été construit sous le nom de Yugasa en 493 par le Vénèrable Geukdal, pour devenir ensuite le temple Donghwasa. Le temple a conservé de nombreux biens culturels au cours de sa longue histoire, dont la statue de Bouddha Tongillyaksayeoraedaebul, haute de 17 mètres, construite en 1992.

Temple Beomeosa
Busan, où est situé le temple Beomseosa, a été en grande partie épargnée par les destructions de la guerre de Corée (1950-1953). Pendant la guerre, des fidèles de tout le pays s’y sont rendus pour prier et méditer. C’est pour cette raison que de nombreux moines de ce temple perpétuent cette tradition de pélerinage et d’éducation doctrinale. Cela explique également pourquoi on trouve un grand nombre de fidèles du bouddhisme à Busan. Bâti en 678, le temple a été reconstruit plusieurs fois au fil des siècles. Avec les temples Haeinsa et Tongdosa, Beomeosa est l’un des trois principaux temples de la province du Gyeongsang-do.

☞ Busan

Temple Ssanggyesa
La route de quatre kilomètres de long bordée de cerisiers qui relie le marché de Hwagaejangteo au temple Ssangyesa sur le mont Jirisan est magnifique. Construit par les Vénèrables Daebi et Sambeop en 722, le temple est réputé comme étant le berceau de la musique cérémoniale bouddhiste Beompae et de nombreux artistes. Au début du IXème siècle, le grand Vénèrable Jingam Guksa (774-850) a établi des champs de thé vert sur le mont Jirisan. Depuis, la région est réputée pour sa production de thé vert traditionnel.

☞ Village Agyang Hadong

Temple de Eunhaesa
Situé dans la partie Sud du mont Palgongsan, le temple Eunhaesa a été construit par Hyecheol Guksa (785-861) en 809, sous le site actuel de l’hermitage de Unbuam. Le temple s’appelait à l’origine Haeansa. Il a été détruit par un incendie en 1545, et a été reconstruit sur son emplacement acturel sous le nom de Eunhaesa, ce qui signifie « Le pays du bonheur au-dessus d’une mer d’argent ». Non loin de là se trouvent les hermitages Unbuam et Baekeungam. On peut également y admirer une oeuvre du célèbre calligraphe de la dynastie Joseon Kim Jeong-hee, également appelé Chusa (1786-1856), qui est accrochée dans le hall principal.

Temple Jikjisa
Situé à Gimcheon, à mi-chemin entre Séoul et Busan, le temple Jikjisa est facilement accessible en voyageant depuis Séoul en train, et en prenant un des bus qui assurent fréquemment la liaison entre la gare de Gimcheon et le temple. Construit par le Vénèrable Ado en 418, le temple Jikjisa était autrefois très puissant, possédant même des parties de la ville de Gimcheon durant la période Joseon (1392-1910). Le temple est entouré par une épaisse forêt et son entrée se trouve sur le chemin d’un parc voisin. Une superstition veut qu’une femme donnera naissance à un enfant mâle si elle pose ses yeux sur l’enfant Bouddha immédiatelement après être entrée dans le hall Birojeon.

Temple Tongdosa
Construit par Jajang Yulsa (590-658) en 646, Tongdosa est célèbre pour détenir un sarira de Bouddha. De retour de la Chine des Tang, Jajang Yulsa a rapporté avec lui une partie du sarira et de la robe de Bouddha, et les a déposés dans ce temple. Le temple est niché parmi les arbres et les vallées, et les bâtiments alignés le long du chemin depuis la porte Iljumun jusqu’à Daeungjeon crééent une atmosphère aussi unique qu’ancienne. De nombreux hermitages se trouvent également dans la vallée.

☞ Sérénité à Tongdosa

Temple Haeinsa
Construit en 802 par le Vénèrable Suneung et le Vénèrable Ijeong, le temple Haeinsa a été désigné temple national sous la dynastie Goryeo (918-1392). Durant la dynastie Joseon (1392-1910), le temple a été dépositaire du Goryeo Daejanggyeong (bloc d’imprimerie en bois du Tripitaka Koreana), à présent inscrit dans le programme de l’UNESCO Mémoire du Monde. Haeinsa est un temple général proposant méditation, formation sur des textes bouddhistes et éducation sur les principes du Bouddhisme.

Temple Golgulsa
Golgusa est un temple unique bâti dans une caverne, dont la date de construction est inconnue. Douze caves de rochers sont alignées le long d’un escalier étroit et escarpé, menant à une sculpture du Bouddha Maya Tathagata gravée dans une falaise de calcaire. Après une longue et pénible escalade, les visiteurs sont récompensés par la vue splendide du Bouddha Maya Tathagata. En tant que siège des arts martiaux du bouddhisme zen en Corée, Golgusa est parfois surnommé le temple Shaolin de Corée. Il est également réputé pour son programme de séjour au temple.

Temple Girimsa
Situé dans les profondeurs du mont Hamwolsan, le temple Girimsa a été construit par le Vénérable indien Gwanguy en 643. Son nom était à l’origine Imjeongsa, et a été changé par la suite en Girimsa par le Vénèrable Wonhyo (617-686). Il est constitué de trois sections : la zone du Daejeokgwangjeon avec le Bouddha Vairocana, le hall Samcheonbuljeon et ses 3 000 Bouddhas, et le musée Seongbo avec le Geonchilbosaljwasang (Bouddha assis). Le temple est la destination idéale pour ceux qui recherchent un environnement relaxants, et il est entouré par une forêt dotée de vallées, de cascades, d’un champ de thé vert et de fleurs de lotus.

☞ Le meilleur parcours à Gyeongju

 
Province du Jeolla-do

Temple Geumsansa
Le temple Geumsansa est tranquillement niché au pied du mont Moaksan, qui est le berceau de plusieurs religions indigenes. Il a été bâti en 599 pour rendre hommage au roi. En 766, il a été reconstruit par le Vénèrable Jinpyo (718-752) comme centre de méditation maitreya. Les biens culturels du temple incluent le hall Mireukjeon (le seul hall à trois étages de Corée), où les statues Mireuk Samjonbul sont conservées.

Temple Daeheungsa
Situé sur le mont Duryusan à l’extrême Sud de la Corée, Daeheungsa (également appelé Daedunsa) a émergé comme temple bouddhiste majeur en conservant les reliques du Vénèrable Seosan (1520-1604). A cette époque, Seosan avait déclaré que Duryusan était l’endroit idéal pour prêcher les enseignements de Bouddha. Il demanda à ce que son bol baru et sa robe de moine soient conservés ici. Après sa mort, de nombreux moines ont suivi ses traces. Ce temple de grande taille accueille de nombreux halls, et les hermitages de Mireugam et Iljiam se trouvent également à proximité. Le sommet du mont Duryusan offre une vue impressionnante de la mer du Sud.

Temple Baegyangsa
Ce temple a été bâti par le Vénèrable Yeohwan en 632 sous le nom de Baegamsa, et a été plus tard rebaptisé Baegyangsa à la fin du XIXème siècle. De nombreux moines vénérés proviennent de ce centre de méditation du bouddhisme zen. Les hermitages Unmunam et Unmunseonwon étaient également appréciés en tant que centres de méditation au Sud de la rivière Han. Le temple est utilisé comme centre d’entraînement général, avec des centres pour la méditation, l’éducation bouddhistes et les études de la discipline bouddhiste. Les feuillages en automne sont particulièrement beaux, et la vue sur le temple depuis l’hermitage Yaksaam est magnifique.

Temple Seonunsa
Le temple Seonunsa est particulièrement animé aux mois de mars et avril lorsque les fleurs de camélia s’épanouissent. Le temple a été construit par le Vénèrable Geomdan en 577 et a connu une activité florissante à la fin de la dynastie Joseon (1392-1910), avec 189 halls et 89 hermitages. Aujourd’hui, seuls 13 halls demeurent, contre un bosquet de camélias. Les visiteurs devraient particulièrement visiter l’hermitage Sosoram pour profiter d’une belle vue du mont Dosolsan.

Temple Songgwangsa
Construit par le Vénèrable Hyerin à la fin de la période Silla (57 av. J.-C. – 935), le temple Songgwangsa a été en grande partie détruit pendant la Guerre de Corée (1950-1953). Les travaux de reconstruction lancés dans les années 1960s ont restauré la plupart des bâtiments. Le temple est un centre général d’entraînement bouddhiste de l’ordre de Jogye. Même avant la popularité des programmes de séjours au temple, Songgwangsa était réputé pour son style qui suit d’une manière stricte les traditions bouddhistes.

☞ Merveilles de la nature : Incroyable biodiversité dans la baie Suncheonman !

Temple Hwaeomsa
Situé là où se rencontrent les magnifiques paysages du mont Jirisan et les eaux claires de la rivière Seomjingang, Hwaeomsa a été construit en 544 par le Vénèrable Yeongi. Riche d’une histoire de plus de 1 500 ans, le temple possède une grande collection de biens culturels coréens. La plupart des halls sont groupés autour de la cour principale, créant une atmosphère confortable mais majestueuse. Le hall Gakwangjeon ainsi que les pagodes et les lanternes de pierre sont des oeuvres décrivant la conduite morale de piété filiale. Le programme de séjour au temple proposé par Hwaeomsa se fait sur différents thèmes en fonction de la saison.

Temple Naesosa
Situé sur la péninsule de Byeonsan-bando à l’extrêmité Ouest de la Corée, Naesosa possède cette signification : « Pour que tous ceux qui y pénètrent soient bénis et voient leurs voeux se réaliser ». Le temple a été construit par le Vénèrable Hyegu en 633 et s’appelait à l’origine Soraesa. Le hall Daeungjeon possède des détails architecturaux fascinants, et il est célèbre pour sa peinture du Baegui-gwaneumbosal-jwasang.

Temple Mihwangsa
Mihwangsa est un petit temple situé dans le village de Ttangkkeut Maeul à l’endroit le plus au Sud de la Corée. Le temple offre une vue magnifique sur le mont Dalmasan et sur la mer du Sud. Construit en 749, Mihwangsa est également connu pour ses couchers de soleil saisissants derrière les crêtes du mont Dalmasan. Dix minutes de marche le long d’un petit sentier qui part du temple vous mèneront au Budojeon, où se trouvent des stupas contenant les sarira de moines vénérés.

☞An Overnight Temple Stay at Mihwangsa Temple in Haenam

Temple Seonamsa
Situé à l’Est du mont Jogyesan, Seonamsa est le temple principal de l’ordre Taego, qui est le deuxième plus grand ordre bouddhiste en Corée. Construit en 529, ce temple aux bâtiments érodés est entouré par un mur confortable. Le pont arc-en-ciel de Seungseongyo et le pavillon de Gangseollu que l’on aperçoit par-dessous le pont sont de magnifiques exemples de la beauté de l’architecture coréenne, et sont souvent utilisés comme lieux de tournage. Le tournoi de football printanier entre les moines des temples Seonamsa et de Songgwangsa est un évènement populaire qui se passe à Suncheon.

☞ Temple Seonamsa

 
Jéju-do

Temple Gwaneumsa
Le bouddhisme à Jéju a évolué côte à côte avec les religions indigènes, et bénéficie de l’influence unique de cette île volcanique. Le temple Gwaneumsa est le centre du bouddhisme à Jéju. Nombre de ses bâtiments ont été détruits après la libération de la Corée en 1945. Le temple a été restauré et a conservé l’aspect traditionnel et la magnificence qui conviennent à son histoire riche de 1 600 ans.

 
☞ Articles en rapport :
    - Bouddhisme en Corée
    - Symbolismes des temples
    - Séjour au temple

☞ Ligne info tourisme 1330 : +82-2-1330 (coréen, anglais)

Avec l’aimable autorisation de la division culturelle du bouddhisme coréen