goto content





Symbolismes des temples coréens Imprimer


 
Retour à la page principale de l'article
1. Du Pont du Paradis à la Porte du Pilier 2. De la Porte du Pilier Unique à la Porte de la Non-Dualité 3. Le Hall du Dharma et le Bouddha
4. Bouddhas, Bodhisattvas et Halls du Dharma 5. Peintures Bouddhistes 6. Stupas de pierre et lanternes

4. Bouddhas, Bodhisattvas et Halls du Dharma

Temples des reliques de Bouddha (Jeokmyeolbogung)

Il y a cinq temples en Corée qui contiennent de véritables reliques de Bouddha, et on ne trouve pas de statues de Bouddha dans leur Hall du Dharma principal. Puisque ces reliques proviennent de Bouddha lui-même, il n’y a aucune statue représentant Bouddha. Ces cinq temples sont le temple Tongdosa, l’hermitage Bongjeongam, le temple Sangwonsa, le temple Jongamsa et le temple Beopheungsa.



Hall du Dharma principal (Daewungjeon)

Daewungjeon signifie « le Hall du Grand Héros », car dans le Sutra du Lotus, Shakyamuni est vénéré comme étant le Grand Héros. Ce Hall est le principal Hall du Dharma dans la plupart des temples. Le Bouddha Shakyamuni est la figure centrale, souvent entouré de chaque côté par les Boddhisattvas Manjushri et Samantabhadra. Derrière les statues se trouvent généralement une peinture représentant Bouddha et les Bodhisattvas. La plupart des assemblées les plus importantes du Dharma se tiennent dans ce hall. Selon l’étiquette du temple, il est bon de se prosterner trois fois dans ce hall en entrant dans le temple.



Hall du Bouddha Vairochana (Daejeok-kwangjeon)

Le Bouddha du hall du Vairochana représente la vérité absolue, également appelée Dharmakaya. C’est le personnage principal du Sutra Avatamsaka et c’est également le Bouddha primordial, représentant la culmination de la nature. Ce Bouddha peut être identifié par son mudra (geste de la main), qui enveloppe le pouce gauche avec la main droite. Il est généralement entouré par le Bouddha Rocana (également appelé Sambhogakaya) et Shakyamuni (aussi appelé Nirmanakaya).



Hall de la Vie Infinie (Muryangsujeon) ou Hall de la Terre Pure (Geuk-nakjeon)

Dans ce hall, la figure centrale est le Bouddha Amitabha. Amitabha signifie en sanscrit « vie infinie ». On croit que le Bouddha Amitabha conduit les êtres jusqu’à sa Terre Pure après leur mort. Même une personne mauvaise peut se rendre sur la Terre Pure si elle en appelle sincèrement au Bouddha Amitabha, le Bouddha de la Terre Pure de l’Ouest. La Terre Pure est un endroit où les Bouddhas et les Boddhisattvas résideraient, et où il n’y a nulle souffrance. Les fleurs s’y épanouissent tout le temps, et même les oiseaux chantent le Dharma. C’est un endroit où l’on peut devenir un Bouddha, et le site idéal pour y renaître. Lorsque les fidèles perdent un être aimé, ce hall est un bon endroit pour prier pour lui ou elle. Dans ce hall, Amitabha est souvent entouré par Avalokiteshvara (Kwanseum Bosal) et Mahasthamaprapta (Daeseji Bosal).



Hall du Bouddha de la Médecine (Yaksajeon)

Dans le Hall de la Médecine, le Bouddha guérit les maladies. On croit également qu’il soigne les poisons intérieurs de l’ignorance, la haine et l’attachement. Il tient un pot de médicament dans sa main pour guérir tous les maux du monde. A sa gauche et à sa droite se trouvent Candra-prabha (Bodhisattva de la lumière de la lune) et Surya-prabha (Bodhisattva de la lumière du soleil).



Hall du Bouddha Maitreya (Mireukjeon)

Maitreya est un Bouddha qui est censé apparaître dans 5 670 000 000 années, et qui réside présentement au paradis Tushita pour guider les autres. Maitreya signifie « gentillesse aimante ». On dit que Maitreya deviendra un jour illuminé sous l’arbre Yonghwa, et fera tourner la roue du Dharma pour sauver 30 milliards d’âmes avec une profusion d’amour.



Hall de l’Avalokiteshvara (Kwanumjeon)

Avalokiteshvara, le Bouddha de la compassion, et la figure la plus populaire du bouddhisme coréen et du Mahayana. Son nom signifie « Qui entend les appels du monde ». On dit que si vous le priez, il est très rapide à répondre. Il est quelques fois représenté avec mille mains et yeux, qui représentent son grand désir d’aider ceux qui souffrent.



Hall de Ksitigarbha (Jijangjeon)

Le Boddhisattva Ksitigarbha a juré de ne pas entrer dans le Nirvana tant que tous les êtres ne seraient pas délivrés de l’enfer. Selon la mythologie bouddhiste coréenne, les morts doivent passer devant dix rois afin d’être jugés. Ksitigarbha prend leur défense afin de leur assurer le salut et de protéger ceux qui se trouvent entre la mort et la renaissance, ainsi que ceux qui sont perdus dans le monde souterrain.



Hall du Pic du Vautour (Yeongsanjeon) ou Hall des Huit Scènes (Palsangjeon)

Ce hall contient le Bouddha Shakyamuni accompagné par ses disciples. Le Sutra du Coeur (le texte le plus important du Bouddhisme Mahayana) aurait été exposé au Pic du Vautour. Les huit scènes majeures de la vie de Bouddha y sont également souvent représentées. C’est pourquoi on l’appelle le Hall des Huit Scènes.



Hall de l’Arhat (Nahanjeon)

Ce hall est dédié à l’Arhat, qui a détruit les trois ennemis empoisonnés de l’ignorance, de la haine et de l’attachement. Le nombre d’arhats représentés dans ces halls va de 16-18 à 500. Les arhats sont généralement dépeints sous la forme de moines, vêtus avec simplicité.



Hall du Sutra (Daejangjeon)

Les blocs de bois du Canon Bouddhiste sont conservés dans le Hall du Sutra, quelquefois appelé Hall du Trésor du Dharma (Beopbojeon) car c’est là que se trouve le Dharma. Des représentations du Bouddha Vairochana (symbole de la vérité ultime représentée par le texte du Dharma) ou du Bouddha Shakyamuni (qui enseigne le Dharma) sont communes dans ce hall.



Hall des Patriarches (Josajeon)

Ce hall est dédié aux grands moines qui ont joué un rôle important dans l’établissement ou le renouveau d’un temple ou d’un ordre bouddhiste. Un patriarche peut être un grand moine ayant créé un ordre, un tenant du lignage (quelqu’un qui transmet le Dharma), ou tout simplement un moine particulièrement moral et intègre.



Sanctuaire des Trois Sages (Samseong-gak)

Les Trois Sages sont le Grand Dieu Plongeur, le Saint Hermite et le Dieu de la Montagne. Il y a souvent un hall dédié à chacun de ces personnages. Le Grand Dieu Plongeur était à l’origine vénéré dans la religion folklorique coréenne, et il a ensuite été intégré dans le bouddhisme. Les gens prient le Grand Dieu Plongeur pour que leurs enfants vivent longtemps. Le Saint Hermite s’est entraîné seul sur le mont Cheontae afin de sauver les êtres ayant atteint la fin de leur vie. Les peintures des temples le représentent sous la forme d’un vieil homme à la barbe blanche et aux longs sourcils. Ce sage de la montagne est généralement appelé « Naban Jonja ». Le Dieu de la Montagne était un personnage populaire dans la Corée d’autrefois à cause de son terrain montagneux. On pensait que ce dieu aidait les fermiers et veillait sur la vie quotidienne du peuple. Le Dieu de la Montagne est généralement représenté avec un tigre. Tous trois étaient d’importantes divinités de la religion folklorique coréenne qui ont été intégrées dans le bouddhisme.