goto content





Chamanisme Imprimer


Le chamanisme est une forme de croyance primitive, on peut également parler d’un phénomène religieux où le chamane (appelé mudang) - qui communique avec les esprits - joue un rôle central. Le mudang, au moyen de ses transes, a le pouvoir de guérir et de prédir l'avenir.

Histoire
Autrefois la croyance dans les rites chamanes était la principale croyance du peuple coréen. Bien que concises, il existe des traces écrites évoquant ces rites. Le nom du deuxième roi de Silla porte lui-même une influence chamane et les chroniques historiques les plus anciennes (Samguk Sagi, Samguk Yusa) abordent le thème de la mudang.

A l’époque des Trois Royaumes (-57-676) et de la dynastie Goryeo(918–1392), les croyances chamanistiques continuèrent mais au cours de la dynastie Joseon ces pratiques furent condamnées. La société confusianiste de la dynastie Joseon interdisit les rites chamanes et relégua les chamanes au rang le plus bas de la société. Considérée comme une religion folklorique durant l’occupation japonaise le chamanisme fut réprimé. Après la libération, le chamanisme continua de décliner face à la modernisation et l’occidentalisation du pays. Pourtant aujourd’hui encore à une époque où la Corée poursuit sa modernisation, les rites chamanes possèdent toujours une influence visible sur le quotidien des coréens. L’exemple le plus représentatif est le rite des offrandes pratiqué avant les événements importants.


Particularités
La croyance chamanistique se structure autour de deux éléments. La mudang qui, possédée par l’esprit va prédire la bonne ou la mauvaise fortune, et le rite lui même. Les esprits invoqués par la mudang peuvent être de toutes sortes, des esprits de la nature, des ancêtres, des esprits protecteurs, parfois cela peut également être des personnages historiques. Les mudangs possèdent des caractèristiques propres selon les régions. Dans le sud la transmission du don de chamane se fait principalement par hérédité alors que au nord et au centre la plupart des mudangs reçoivent leur don, indépendamment de leur ascendance.
Les rites chamanes les plus communs sont le rite pour la paix et la prospérité du village, le rite pour le rétablissement d’une personne malade, et le rite pour le pays sur la demande d’un membre de la famille royale.
Parmi ces rites, celui pour le village est souvent organisé avec l’ensemble des habitants du village et devient alors une grande fête. De nos jours encore, le cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire se tient chaque année à Gangneung le festival Dano, lié au chamanisme.


Le chamanisme aujourd’hui
De nos jours, le chamanisme prend des formes diverses: rituels, maison de voyance, café de voyance... Bien que les religions telles que le christianisme ou le bouddhisme aient affaibli le chamanisme, l’homme moderne se tourne toujours et encore vers le voyant lorsque surviennent des obstacles et décisions difficiles. En particulier à l’approche d’un entretien d’embauche, d’un examen, ou d’un mariage, les gens souhaitent obtenir les interprétations des mudangs. Les meilleurs voyants sont très fréquentés. L’endroit où les voyants sont les plus fréquentés est indéniablement le quartier Miari dans l’arrondissement Seongbuk-gu à Séoul. La jeune génération a tendance à se détourner des maisons de voyance depuis l’apparition récente des cafés de voyance. Les voyants, à la difference des mudangs prédisent l’avenir à partir de la date de naissance, on en trouve beaucoup dans les quartiers de Sinchon, Apgujeong, Ewha, etc…
Les rituels chamanistiques sont enregistrés et préservés en tant que patrimoine intangible important. Beaucoup de régions organisent des festivals honorant cette tradition, comme le festival de la danse des masques de Hahoe dans la région du Gyeongsangbuk-do, où l'on invoque les esprits protecteurs pour la paix; la région du Gyeongsangnam-do possède elle un festival destiné à s'attirer une pêche abondante.


Liens
Festival de Gangneung Danoje Danse Chamanistique des Masques de Hahoe