goto content

  • facebook
  • twitter

Mots-clés populaires




h1 Title Imprimer


[ Bouddhisme en Corée ]
« Temple Stay », le séjour au temple pour les étrangers
« Temple Stay », le séjour en temple pour les étrangers

Les programmes de séjour proposés par quelques temples permettent aux étrangers d’apprendre à connaître la culture traditionnel bouddhiste de Corée. Ce type de programme fut à l’origine mis en place à l’occasion de la coupe de monde de football 2002 et recueillit alors de nombreuses réactions positives.
Le séjour en temple offre aux visiteurs l’opportunité d’expérimenter la vie quotidienne d’un temple coréen en y séjournant quelques jours. Le temple s’éveille à trois heures du matin et voit se succéder, tout au long de la journée, diverses cérémonies et activités quotidiennes jusqu’à 9 heures du soir. Rituels de prières, méditation, service de thé, repas bouddhiste...
Avant de commencer le programme, on enseigne aux visiteurs les convenances essentielles à observer dans les temples bouddhistes et dans le pavillion de Bouddha. La tenue vestimentaire dans les temples doit être propre et simple, et les visiteurs devront éviter les vêtements de style trop dénudé, éviter aussi d’avoir les pieds nus ou encore de porter un maquillage trop marqué. Dans l’enceinte du temple les visiteurs se doivent d’être calmes et silencieux, de ne pas parler trop bruyamment, de courir ni de chanter. Fumer n’est pas authorisé, et boire de l’alcool est strictement interdit.
Les hommes et les femmes doivent éviter les contacts physiques intimes. Lorsque l’on entre dans le pavillon de Bouddha, on doit utiliser les portes latérales et non la porte centrale et laisser ses chaussures à l’extérieur. Parmi les cérémonies inscrites dans le programme, Yebol apparaît trois fois. Il s ‘agit d’un office religieux que les moines effectuent à 3 heures du matin, 11 heures puis à 18 heures au cours duquel le Bouddha Sakyamuni et ses disciples sont révérés. Pendant le Yebol, les visiteurs doivent essayer d’adopter une attitude calme et silencieuse aussi bien physiquement que mentalement. Même sans comprendre le sens des psalmodies, les participants pourront apprécier l’harmonie de la cérémonie.


Le Chamseon est une autre expérience proposée dans ce programme, c’est une séance de méditation de type zen. Chamseon signifie contemplation ou intuition ; à travers cette méditation on recherche son vrai moi. Il existe deux formes de méditation assise ou au cours d’une marche.
Avant d’entrer en méditation, il est important de s’assurer une position comfortable en placant son dos le plus droit possible. La méditation marchée est une pause après une longue méditation assise, elle se fait au rythme d’une respiration et de pas harmonieux effectués autour du pavillion de méditation.
Le Da-do est une cérémonie du thé. Plus qu’une dégustation de thé, elle est une forme de méditation . Le thé doit se prendre assis et silencieusement.

Le balwoo-gongyang le repas bouddhiste que l’on prend dans des bols traditionnels. Gongyang est un vocable bouddhiste signifiant manger, balwoo sont des bols contenant une quantité moderée de riz et de légumes. Les principes du Balwoo-gongyang sont l’égalité, la propreté, l’économie, et la réunion. L’Egalité signifie que l’on partage équitablement la même nourriture, la propreté signifie que la nourriture est cuisiné dans un environnement propre, l’économie signifie qu’il n’y a pas de restes, enfin la réunion signifie unité et harmonie sociale que l’on peut atteindre en mangeant de cette façon.
Le Balwoo-gongyang est effectué trois fois par jour, durant ce temps tout le monde est assis en tailleur dans la position du lotus, il est alors interdit de parler.
Avant le repas, un chant aborde les thèmes de l’esprit de la vie bouddhiste harmonieuse et de la compassion. Cela doit faire refléchir sur l’origine de la nourriture et sur les efforts nécessaires pour la produire. Cela doit également faire se demander si notre vertu est à la auteur de cette nourriture. Le but principal étant de garder un esprit sain et de laisser derrière nous les fautes telles que le désir. Cette nourriture doit être reçue afin d’accomplir un jour l’illumination.
Date 2004/10/18