goto content





S'installer en Corée Imprimer


Principaux préparatifs pour s’installer en Corée

Obtenir une carte de resident etranger Chercher un logement Ouvrir un compte en banque et obtenir une carte bancaire Souscrire un abonnement de telephone portable

Accueil

Chercher un logement

Il existe diverses façons de louer un logement en Corée. Prenons le cas de Monsieur A, venu d’Allemagne, qui a signé un contrat de travail d’un an avec une entreprise coréenne. A son arrivée, son ami coréen l’a aidé à trouver un « gositel (gosiwon) », et quelques mois plus tard, il a déménagé dans un studio « one room ». De son côté, Mademoiselle B, allemande elle aussi, a vécu un mois dans une pension « hasuk jib », pour ensuite déménager dans un « one room ». Leur collègue française Mademoiselle C a choisi de loger à long terme dans une « guesthouse » pendant dix mois.

Lorsque les jeunes coréens habitant en province viennent étudier ou travailler à Séoul, ils logent fréquemment dans une « hasuk jib », un « gositel (gosiwon) » ou un studio « one room » durant les premiers mois de leur séjour. Les familles habitent souvent dans une maison ou un appartement, avec un contrat de type « jonse » (consiste à payer une somme équivalent à la moitié du prix de vente au moment de la signature du contrat, somme remboursée quand le contrat prend fin.). Toutefois, le « jonse » nécessite d’avoir beaucoup d’argent disponible. Ainsi les étudiants et les jeunes employés préfèrent en général le « wolse », qui consiste à payer une caution moins importante, assortie d’un loyer mensuel.

Types et fourchettes de prix des différents hébergements en Corée

Gosiwon (Gositel) : Ce mot désigne des chambres individuelles autrefois utilisées par les étudiants préparant les différents examens nationaux « gukga gosi ». On les rencontre souvent aux abords des universités. A présent, ce type de logements est prisé non seulement auprès des étudiants, mais également auprès des jeunes employés. On les trouve dans des bâtiments similaires aux motels ou aux résidences, sous des appellations diverses : « gositel (gosiwon) », « one room tel », « livingtel », etc. Les petites chambres individuelles sont alignées de part et d’autre du couloir, chacune meublée d’un lit, d’un bureau, d’un mini-frigo plus diverses options en fonction des chambres. D’autres installations (lavabos, douches, buanderie, wc...) sont réparties selon les étages. Il existe des gosiwon mixtes avec des parties assignées aux hommes et aux femmes, et des gosiwon exclusivement réservés aux femmes. Les prix sont très variables en fonction de l’emplacement du bâtiment, ainsi que de la taille et des options de la chambre. La caution varie de 100 000 à 1 000 000 wons, et le loyer mensuel (payable d’avance) se monte à environ 300 000 – 500 000 wons (taxes incluses).

Sites internet utiles : Pour rechercher des gosiwon dans tout le pays http://gsall.co.kr/ (coréen), http://www.goshipages.com/ (coréen, anglais)

One room : C’est un studio situé dans une maison individuelle, comprenant une chambre avec kitchenette, ainsi qu’une petite salle de bain avec toilettes. C’est une solution très prisée des étudiants et des employés. On peut trouver de nombreuses annonces pour des studios « one room » placardées dans les quartiers universitaires ou résidentiels, mais il est plus prudent de passer par une agence immobilière et de signer un contrat après avoir visité la chambre. En général pour la caution, il faut compter de trois à quelques dizaines de millions de wons. Si vous ne disposez pas d’une grosse somme pour la caution, vous pouvez réduire celle-ci en payant un loyer mensuel plus élevé. Ainsi, les possibilités sont presque infinies. Les fourchettes de prix sont très variées, en fonction du quartier, de la proximité avec les moyens de transport, ou de la taille et des équipements de la maison. Les offres se présentent souvent ainsi : « Caution : 5 000 000 wons / Loyer : 500 000 – 700 000 wons », aussi prévoyez votre budget en conséquence.

En plus du loyer mensuel, il vous faudra presque toujours payer les charges, qui incluent les factures d’eau et d’électricité. Lorsque vous signez le contrat pour un « one room », n’oubliez pas de vérifier à l’avance ce qui est compris dans les charges, ainsi que le montant de celles-ci, sans oublier les impôts qui peuvent s’appliquer. Les charges varient généralement de 30 000 à 100 000 wons en fonction des services inclus.

Pensions Hasuk Jib : On les trouve souvent aux abords des universités pour loger les étudiants. Elles proposent généralement des chambres simples ou doubles, avec toilettes, salles de bain et buanderies en commun. Les repas sont souvent inclus. Les Hasuk Jib étaient autrefois des sortes de chambres d’hôtes, mais elles se sont industrialisées. La pension est parfois située directement dans la résidence du propriétaire, ou dans un bâtiment réaménagé. La taille et la qualité des chambres peuvent grandement varier, et il est donc conseillé de visiter les lieux avant de choisir. A Séoul, le prix des chambres se situe entre 300 000 et 500 000 wons.

Guesthouses : C’est la principale solution d’hébergement pour les voyageurs à petit budget. Plutôt que des chambres individuelles, elles sont souvent équipées de dortoirs de 4, 6 ou 8 lits simples. Leurs prix varient en fonction de la saison des voyages, mais pour un lit en dortoir, le prix de la nuitée se situe souvent aux alentours de 20 000 wons. Si vous restez plus d’un mois, vous pouvez obtenir environ 20 à 40% de réduction. Il est possible de loger dans une guesthouse à long terme, mais les personnes ayant l’intention de rester en Corée pour au moins un an choisissent souvent la guesthouse comme solution d’hébergement provisoire après leur arrivée, et déménagent ensuite dans un one room.

A surveiller lors de la signature du contrat

Lorsque vous recherchez un logement, il est préférable que l’agence immobilière vous fasse visiter au moins trois endroits. Il est également conseillé de vous faire accompagner par un ami ou un collègue coréen. Dans le cas d’un « one room », c’est l’agence immobilière qui rédige le contrat. Lisez-le attentivement afin de comprendre son contenu, et vous devez ensuite le signer, et vous acquiter d’une commission d’agence nommée « bokbi ». La commission est équivalente à environ 0,3% – 0,5% du montant de la caution et du loyer mensuel. La plupart des agences immobilières affichent dans leur bureau le barème de leurs commissions. Une commission légale se calcule comme suit :
Ex : Dans le cas d’une caution de 5 000 000 wons et d’un loyer mensuel de 600 000 wons, la commission se calcule ainsi :
5 000 000 + (600 000 X 100) = 65 000 000
65 000 000 X 0,004 = 260 000 wons
Un Gosiwon est un logement où l'on partage des installations communes. Le contrat de logement mentionne généralement plusieurs choses : le numéro de la chambre, le montant du loyer mensuel à payer d'avance et le règlement intérieur du Gosiwon. Assurez-vous d’avoir bien compris le contenu du contrat, et si le prix de la location comprend une caution, il est préférable d’établir un reçu séparé pour la caution. La plupart des pensions hasukjib ne demandent pas de caution et n’établissent pas de contrat séparé, mais si vous devez payer une caution, il est conseillé d’établir un reçu séparé. Il n’existe pas de règle fixe concernant le montant de la location et la présence ou non de caution, et ces éléments dépendent de chaque propriétaire. Il est possible de négocier pour faire baisser le prix de la location.

Exemple de reçu pour un caution (s’il n’existe pas de reçu, il est possible de s’en faire faire un)
Exemple  de reçu pour un caution