goto content

Mots-clés populaires


h1 Title Imprimer


Tour des plats boyangsik
Jeonbok bibimbap

Tour des meilleurs plats coréens boyangsik pour faire le plein d’énergie

Il existe en Corée un vieil adage qui dit que ‘la nourriture est médicament’ indiquant que manger de bons plats est aussi bon pour la santé qu’une cure de médicaments. Les plats réputés pour leurs bienfaits pour la santé sont regroupés sous le terme ‘boyangsik’. Ces plats sont recommandés non seulement en été mais aussi durant l’automne et l’hiver afin de faire le plein d’énergie. Présentation des meilleurs plats boyansik à base de poulets, de nouilles ou encore de fruits de mer.

Plats de poulet (samgyetang, nurungji baeksuk)

Samgyetang

Les plats de poulet sont sans doute les plats les plus connus lorsqu’on évoque la gastronomie boyangsik. Faciles à trouver, ces plats sont notamment riches en protéines. Parmi ces plats de poulet, le plat samgyetang est cuit pendant une longue période avec du ginseng et du poulet.
Il se distingue par son bouillon au goût limpide et profond qui préserve les arômes des différents ingrédients. Ce bouillon, qui bénéficie des bienfaits du ginseng et valeurs nutritives du poulet, permet de réchauffer l’organisme et de revigorer le corps.

Nurungji baeksuk

Lorsque l’on évoque les plats boyangsik à base de poulet, on ne peut pas passer outre le plat baeksuk. Ce terme désigne le plat préparé avec un gros poulet bouilli pendant longtemps et que l’on mange à plusieurs. Il s’agit d’un plat que l’on déguste généralement au milieu de la nature après une journée passée par exemple à s’amuser dans les vallées. Le plat est aussi recommandé durant l’automne lors des jours de vent frais. Ces jours-ci, le plat préparé avec du riz roussi baignant dans un bouillon savoureux constitue une variante à la mode. En général, il est conseillé de déguster d’abord le poulet puis de déguster le riz roussi mélangé avec le bouillon de poulet.

Grillade deodeok et baeksuk

Les grillades deodeok constituent un accompagnement de choix pour déguster le plat baeksuk. Les racines comestibles ‘deodeok’ sont riches en saponine et sont à ce titre réputées pour leurs bienfaits pour la santé. Les grillades deodeok, que l’on déguste souvent avec un bouillon de poulet au goût prononcé, s’accompagnent très bien avec le plat baeksuk tant du côté des saveurs que du côté des bienfaits pour la santé.

Les plats boyangsik à base de nouilles (chogye guksu, kong guksku)

Chogye guksu

Parmi les plats de la boyangsik, on compte également un plat de nouilles froides. Il s’agit du plat chogye guksu. Ce plat est préparé dans un jus froid à base de poulet et de nouilles avec du vinaigre et de la moutarde pour relever le goût. Il se distingue par le goût légèrment aigre et savoreux de son jus réputé pour relever l’appétit des convives.

(en haut et en bas à gauche) Kong guksu, (en bas à droite) bossam

Le plat ‘kong guksu’ est préparé avec des nouilles et un jus à base d’haricots que l’on vient moudre. A la fois frais et savoureux, ce plat est prisé durant l’été. Les haricots utilisés ici sont réputés pour leur forte teneur en protéine ce qui en fait un plat typique des plats boyangsik. Le jus à base d’haricots dans lequel baigne les nouilles se distingue par son aspect laiteux et son goût savoureux et doux à la fois. Les plats de ce type s’accompagnent très bien avec les plats ‘bossam’ (plat de porc bouilli).

Plats boyangsik à base de fruits de mer (jeonbok et haesantang)

(en haut) Boullie de riz jeonbok, (en bas à gauche) grillade jeonbok, (en bas à droite) jeonbok bibimbap

Parmi les plats boyangsik, on ne peut pas ne pas évoquer les plats de fruits de mer. Ces plats sont en effet naturellement réputés pour leurs qualités nutritives alors que la rareté de certains de leurs ingrédients en font des plats naturellement haut de gamme. Parmi ces plats, les plats à base d’ormeaux font parti des meilleurs plats boyangsik. Les ormeaux sont en effet réputés pour renforcer le système immunitaire et sont à ce titre déguster lors des journées qui demandent de faire le plein d’énergie. Pour bien déguster ce type de plats, il convient d’extraire la chair du fruit de mer de sa coquille pour le déguster de préférence en bouillie ou directement en brochette. Il est aussi possible de le déguster dans une préparation à base de légumes appelée ‘jeonbuk bibimbap’ ou dans une préparation à base de sauce soja (variété appelée jeonbokjang).

(en haut, en bas à gauche) Haesintang, (en bas à droite) haesintang kalguksu

Le plat haesintang, plat composé de poulet, d’ormeaux et de poulpe, peut être considéré comme le roi des plats boyangsik. Le poulpe est notamment riche en taurine ce qui en fait un aliment ayant des bienfaits pour la santé de la peau.
Les fruits de mer sont ici cuit pendant une longue période ce qui peut leur donner un goût un peu plus resistant une fois en bouche, il est ainsi conseillé de les déguster en premier avant de déguster le poulet. A la fin du repas, il est conseillé de déguster les nouilles qui trempent dans le bouillon aux arômes de fruits de mer et de poulet pour terminer ce festin des plats boyangsik.

* Cet article a été publié au mois d’août 2021, les informations ci-dessus peuvent évoluer,

Date   09/13/2021