goto content



h1 Title Imprimer


Meilleurs plats en été

Bingsu

Les meilleurs délices en Corée pour un été plein de fraîcheur !

L’été coréen commence en général vers la mi-juin. A partir de la mi-juillet, les températures dépassent facilement les 30°C. Durant cette période, les gens restent généralement chez eux avec l’air conditionné, vont se rafraîchir au parc, dans les stations de vacances ou les parcs aquatiques. Il existe une autre méthode pour vaincre la chaleur, qui consiste à consommer de la nourriture rafraîchissante ou des plats revigorants (que l’on appelle « boyangsik »). Découvrez avec nous ces délices culinaires pour passer un été plein de fraîcheur en Corée.

Les boyangsik (보양식) d’été, plats vous donnant vigueur et énergie

Le Samgyetang (삼계탕), soupe de poulet au ginseng

La période la plus chaude de l’été coréen, appelée « sambok », se situe entre début-juillet et mi-août. Les trois périodes les plus chaudes de l’année se situent toutes entre le 6ème et 7ème mois du calendrier lunaire et sont appelées respectivement « chobok », « jungbok » et « malbok », d’où le sambok (sam voulant dire trois en coréen), appellation de ces trois périodes réunies. Le plat samgyetang, soupe de poulet au ginseng, est un plat reconnu en Corée pour ses bienfaits notamment pour son côté rafraîchissant en été. D’une haute valeur nutritive et calorique, ce plat est parfait pour revigorer le corps et l’esprit. On le prépare en vidant un poulet et en le farcissant de riz gluant, de jujubes, d’ail, de gingembre et de ginseng. On fait ensuite cuire le poulet dans une marmite ou une casserole remplie d’eau avant d'être servi accompagné de ciboule.

Le Jjimdak (찜닭)

Comme le samgyetang, le jjimdak est un plat de poulet qui fait partie des incontournables de l’été. On le prépare avec de la viande de poulet déjà cuite, à laquelle on mélange du piment, des champignons, des carottes et d’autres légumes. On rajoute à la fin des grosses nouilles d’amidon et le tout est chauffé à haute température. C’est un plat légèrement épicé mais délicieux accompagné de « dongchimi » bien frais (kimchi et radis à l’eau). Nous vous recommandons spécialement les restaurants proposant des fines galettes croustillantes au riz ‘Nurongji’, un parfait accompagnement pour savourer la sauce du plat Jjimdak.

Les nouilles froides

Les Naengmyeon (냉면)

Les naengmyeon (nouilles de sarrasin glacées) constituent un des plats préférés des Coréens en été. C’est à l’origine un plat de Corée du Nord que l’on mangeait en hiver, trempé dans la glace. Ainsi, les variétés les plus réputées de naengmyeon sont les naengmyeon de Pyeongyang et les naengmyeon de Hamheung. La principale différence entre ces dernières réside dans la manière de les cuisiner. Les Pyeongyang naengmyeon sont des nouilles à l’eau trempées dans un bouillon de viande avec des morceaux de glace, tandis que les Hamheung naengmyeon se dégustent mélangées avec de la pâte de piment rouge épicée et légèrement acidulée. Les naengmyeon se mangent glacées, accompagnées de fines tranches de viande, d’un oeuf dur et de tranches de poire ou de concombre.
Récemment, le plat naengmyeon de Pyeongyang a gagné en popularité parmi les Coréens. Plutôt qu’une saveur un peu sucré et aigre, cette variante est appréciée pour le goût prononcé et limpide de sa soupe.

Les Naengkong Guksu (냉콩국수)

Ces nouilles de soja servies dans un bouillon de soja sont également très appréciées des Coréens en été, lorsque la chaleur vous fait perdre l’appétit. Le soja est tout d’abord trempé dans l’eau, légèrement bouilli et tamisé afin de préparer un bouillon auquel on ajoute du concombre, un oeuf dur ou encore de la tomate. Du sel et du sucre peuvent être ajoutés en fonction des goûts de chacun. Ce plat frais et savoureux est riche en protéines, ce qui aide à revigorer son corps en été.

Les Chogye Guksu (초계국수)

Les « chogye guksu » désignent des nouilles servies dans un bouillon de poulet froid agrémenté de vinaigre et de moutarde, auquel on ajoute de fines lamelles de poulet. Le nom de « chogye » est composé de la syllable « cho » qui provient du mot « sikcho » (« vinaigre » en coréen) et de la syllabe « gye » qui désigne, en dialecte de la région de Pyeongan-do, la syllabe « gyeo » du mot « gyeoja (moutarde en coréen) ».
Le chogye tang était à l’origine une spécialité culinaire de Corée du Nord que l’on mangeait en hiver dans les régions de Hamgyeong-do et de Pyeongan-do. Mais à présent, c’est devenu un plat « boyangsik » très apprécié en été. Préparées avec de la viande de poulet débarassée de ses graisses, ainsi que des légumes frais et des ingrédients de la pharmacopée orientale, les nouilles chogye guksu possèdent un goût simple et un parfum particulier.

Les Maemil Guksu (메밀국수)

Dans la catégorie des plats estivaux préférés des Coréens, n’oublions pas les nouilles maemil guksu ! En général, ils se divisent en deux catégies : les « makguksu » qui se mangent froides et les « jangguksu » qui se mangent chaudes. En été, il est aussi fréquent de déguster les maemil makguksu dans un bouillon de kimchi glacé accompagné de concombre, de kimchi, de légumes ou encore de viande. Il existe également les « maemil soba », servies dans un bouillon glacé de sauce de soja, avec du radis, du poireau et du raifort.
Le « maemil soba » est un plat japonais de nouilles très connu, légèrement différent du « maemil guksu » par ses ingrédients et sa manière de les déguster. Le bouillon dans lequel on sert les « maemil guksu » est essentiellement composé d’anchois séchés, tandis que le composant principal des « maemil soba » est la bonite séchée. De plus, les nouilles des « maemil guksu » sont servies directement dans leur bouillon, tandis que pour les « maemil soba », les nouilles et le bouillon sont servis séparément.

Le bingsu, dessert frais et croustillant d’été

L’un des desserts glacés favoris des Coréens en été n’est autre que le bingsu. Il s’agit d’un dessert à base de glâce pilée servi avec des fruits, de la pâte d’haricot rouge, des gâteaux de riz, du lait, de la glâce ou encore du sirop, que l’on mélange ensuite. Le bingsu original, appelé patbingsu, est composé principalement de pâte d'haricots rouges. Récemment, toutes sortes d’ingrédients sont venus s’ajouter à ce dessert qui présente régulièrement de nouvelles variétes : bingsu aux fruits, bingsu au thé vert, bingsu au café, bingsu à la mangue, etc. Quand vient l’été, la Corée devient un véritable paradis pour le bingsu. On peut en trouver facilement dans la plupart des cafés, des boulangeries et des fast-foods.

Dernière mise à jour : Juillet 2018 (les informations ci-dessus sont susceptibles d’être modifiées, merci de les vérifier avant votre visite)

Date   07/18/2018