goto content





h1 Title Imprimer


Sanctuaire de Jongmyo Ensemble du palais de Changdeokgung
Grotte de Seokguram et temple Bulguksa
Temple de Haeinsa Janggyeong Panjeon
Forteresse de Hwaseong
Zones historiques de Gyeongju
Sites de dolmens de Gochang,     Hwasun and Ganghwa
L'île volcanique de Jeju et les tubes de lave Tombes Royales de la Dynastie Joseon
Uigwe, Les Protocoles Royaux de La Dynastie Joseon Blocs d'impression en bois de la Tripitaka Koreana et textes sacrés bouddhiste
Donguibogam, Les Principes et Pratiques de la Médecine Orientale

Changdeokgung fut construit au cours de la 5ème année du règne du roi Taejong (1405, dynastie Joseon). Situé à l'est de Gyeongbokgung, il est également appelé Dong-gwol, le palais de l’Est. Gyeongbokgung et Changdeokgung ont tous deux été brûlés lors de l'invasion japonaise de 1592. Changdeokgung fut reconstruit en 1609 et fut le siège du royaume pendant 300 ans, jusqu'à la reconstruction de Gyeongbokgung à la fin de la dynastie Joseon.

Changdeokgung est divisé en quartier administratif, quartier résidentiel et jardin. Les quartiers administratifs entourent Donhwamun, la grande porte et bâtiment le plus ancien du palais, Injeongjeon, la salle du trône, et Seonjeongjeo, le hall administratif. Les quartiers résidentiels se composent de Huijeongdang et Daejojeon, les chambres du roi et de la reine, de la cuisine royale, de l'infirmerie et d'autres bâtiments annexes. Le jardin arrière possède de splendides pavillons, une bibliothèque et abrite les archives de cour.

Changdeokgung est bien intégré à son environnement naturel. Les bâtiments, les pavillons et le jardin du palais sont agencés de manière plutôt libre mais toujours en harmonie avec la nature, ce qui fait de Changdeokgung un modèle d'architecture en ce qui concerne les palais.
Le jardin arrière possède des arbres rares, parmi lesquels certains ont maintenant près de 300 ans. C'est un exemple parfait de jardin coréen dans toute sa splendeur. Les fonctionnaires de la cour et les membres de la famille royale venaient souvent s'y relaxer.

De par la configuration unique de ses bâtiments et de son jardin, exemples parfaits d'architecture orientale tout en étant bien distinct du palais chinois Zijin-cheng, de la Cité Interdite, ou du palais impérial du Japon, Changdeokgung figure sur la liste du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO depuis décembre 1997.