goto content





Symbolismes des temples coréens Imprimer


 
Retour à la page principale de l'article
1. Du Pont du Paradis à la Porte du Pilier 2. De la Porte du Pilier Unique à la Porte de la Non-Dualité 3. Le Hall du Dharma et le Bouddha
4. Bouddhas, Bodhisattvas et Halls du Dharma 5. Peintures Bouddhistes 6. Stupas de pierre et lanternes

1. Du Pont du Paradis à la Porte du Pillier
La plupart des temples utilisent la disposition symbolique du mont Sumeru. Un temple représente un voyage à travers les océans et les montagnes pour atteindre le mont Sumeru depuis le Jambudvipa.

Pont du Paradis

Chaque temple possède un pont qui traverse une rivière. Le pont représente la traversée des huit océans qui séparent le Jambudvipa et le mont Sumeru. Il représente également le trajet depuis la souffrance jusqu’aux joies de l’illumination. Le Pont du Paradis est également appelé Pont de la Libération. Une tête de dragon est souvent gravée sur la partie inférieure du pont. Le dragon protège le temple des mauvais démons. Les bouddhistes pensent que ces démons sont les émotions négatives des gens, et que l’on doit traverser le pont avec un esprit vertueux.



Descente de cheval (Hamabi)

Après le pont, les visiteurs rencontrent souvent une pierre gravée du signe signifiant « hamabi », qui signifie « descendre de cheval ». Autrefois, ce signe rappelait aux nobles, qui voyageaient souvent à cheval, de descendre de leur monture. Dans l’enceinte du temple, il n’existait aucune différence de caste, et tous étaient traités comme des disciples égaux de Bouddha. Il évoque également l’humilité nécessaire pour apprendre le Dharma.



Piliers des drapeaux (Dang-ganjiju)

Avant la Porte du Pilier, on trouve deux piliers de pierre où des hampes de drapeaux en bois peuvent être insérées. Dans le passé, les drapeaux indiquaient la secte et annonçaient les manifestations du temple. Du plus, ils symbolisaient le temple comme site sacré du Dharma.