goto content





Villes Lentes Imprimer


Slow city île Cheongsando de Wando, lieu de repos sur fond de ‘paysages lents’ 

Crédits) Maison de l’auteur de l’école du voyage de ‘l’île lente’ 

L’île Cheongsando de Wando est avant tout un lieu de repos comme l’indique sa dénomination en ‘Slowcity’. La mer bleue, la montagne, les rizières et les murs en pierre sont les principales caractéristiques cette ‘zone lente’ que constitue l’île Cheonsando. D’ailleurs, le nom du chemin qui relie les villages de l’île s’appelle aussi ‘Slow-gil’ (traduit littéralement ‘la route lente’). La Slow-gil fait partie des chemins emblématiques en Corée avec le chemin Jeju Olle ou encore le chemin Jirisan Dulle. L’association internationale des slow city a d’ailleurs désigné la slow-gil de l’île Cheongsando comme le premier ‘chemin lent’ dans le monde. 

Crédits) Chemin lent près du rocher Beombawi

Si vous vous rendez sur l’île Cheongsando, vous aurez de grandes chances de rencontrer des gens marchant avec un léger sac à dos sur le dos, et ce quelque soit la saison. Le chemin lent de l’île Cheongsando, site touristique incontournable pour les voyageurs en randonnée, est constitué de onze parcours. Il faut en moyenne trois jours pour parcourir les 42km du chemin, néanmoins les voyageurs réalisant les 42 km de randonnée ne sont pas pour autant très fatigués à l’arrivée. Ils semblent au contraire reposés et épanouis après cette longue excursion.

Crédits) Oeuvre plastique pour le repos sur l’île Cheongsando

L’île Cheongsando a été l’un des premiers lieux désignés comme ‘ville lente’ en 2007 en compagnie de l’île Jeungdo de Sinan (région Jeollanam-do) et du village de Changpyeong à Damyang (région Jeollanam-do). Le slogan du lieu est d’ailleurs ‘l’île qui sert de lieu de repos’. On trouve ainsi plusieurs objets qui symbolisent la lenteur comme ‘la cloche de la lenteur’, une oeuvre plastique pour le repos, etc. Les bateaux de croisière qui circulent entre l’île Cheongsando et le continent sont aussi nommés ‘Asia Slow city’, ‘Slow city Cheongsan’.

Crédits) Lieu de tournage ‘Seopyeonje (la chanteuse de pansori)’ sur la colline de Dangni (à gauche), peinture murale reprenant le thème de ‘Seopyeonje’ (à droite)  

Le film ‘Seopyeonje (la chanteuse de pansori)’ a grandement contribué au développement de l’image de Cheongsando. Si on monte depuis le port de Cheongsando jusqu’en haut de la colline de Dangni, on peut accèder au lieu de tournage de ce film. La scène où les principaux acteurs du drama ont chanté ‘Jindo Arirang’ tout en descendant de la colline donne cette impression que le temps passe lentement à Cheongsando.

Crédits) Plage du parcours 1 (chemin lent) (en haut) et plateau du drama ‘Valse du printemps’ (en bas)  

La rue sur la colline de Dangni est parsemée d’orge pendant le printemps et de fleurs cosmos en automne. Cette rue, qui se prolonge jusque l’observatoire Hwarangpo (lieu de tournage du drama ‘valse du printemps’), est le 1er parcours du chemin Slow-gil. On peut apprécier le port de Cheongsando et le village de Dorangni depuis la colline de Dangni. Ces paysages forment comme une peinture sur une carte postale.

Crédits) Mur de pierres et lierre dans le village de Sangseo (à gauche), rizière de Gudeuljang (à droite)  

Si vous vous intéressez aux lieux de résidence et de vie sur l’île Cheongsando, rendez-vous au village de Sangseo via le parcours 7 du chemin lent. Le village entier est jalonné de murs de pierres qui ondulent au fur et à mesure des allées. Ces ruelles, qui forment comme un labyrinthe, vous imposent une démarche lente et attitude contemplatrice. La mousse qui pousse naturellement sur les murs et les lierres sont les traces naturelles de la lenteur de l’endroit. En automne, les lierres teintent la surface des murs de différentes nuances de rouge. Le village de Sangseo a par ailleurs été désigné comme le meilleur village des parcs nationaux de Corée en 2014.

La rizière de Gudeuljang offre également un paysage impressionnant. Il s’agit d’une rizière consituée de pierres recouvertes par la terre au niveau du sol, alors que le soubassement du terrain abrite un système naturel d’écoulement des eaux. La méthode de culture de cette rizière originale, autrefois utilisée pour l’agriculture, a été classée au patrimoine agricol du monde. On peut accèder à la rizière de Gudeuljang en passant par le parcours 6 du chemin lent.

Crédits) Village de Sinheung

Les nombreuses plages de l’île Cheongsando représentent autant de paysages variés et originaux. Parmi ces plages, la plage de Puldeung du village de Sinheung (située sur le parcours 7 du chemin lent) dévoile une mystérieuse île de sable fin qui apparaît lors des périodes de marée basse. La plage de Gaeddol du village Jinsan se distingue quant à elle par ses galets (gaeddol en coréen), celle-ci est située sur le parcours 8 du chemin lent. La plage de Jiri (située sur le parcours 10 du chemin lent) abrite une forêt de pins maritimes datant de plus de 200 ans et propose également de magnifiques paysages de coucher du soleil avec une plage de sable blanc.

Crédits) Rue culturelle de Pasi

La zone occupée par le port de Cheongsan était auparavant une zone consacrée au marché de maquereaux entre les années 1930 et la fin des années 1970. La rue Antong, située à l’intérieur du port de Cheongsan, a été réaménagée en rue culturelle dénommée ‘Pasi’ et permet d’apprécier des paysages anciens de l’île. La rue Namudaemun-gil, avec sa laverie, sa maison de thé et ses auberges, était autrefois le lieu de résidence privilégié des habitants de la zone du port, son dédale de rues forme une sorte de labyrinthe où il fait bon se promener.
 
Les rues lentes se déploient partout dans l’île Cheongsando. Au sud du rocher Beombawi (situé sur le parcours 5 du chemin lent), on trouve un observatoire où l’on peut admirer toute l’île avec une vue panoramique. La forme extérieure de l’observatoire est semblable à celle d’un escargot. Lorsqu’il fait beau, on peut apprécier une vue donnant jusque l’île Geomundo et l’île Jejudo. Enfin, les dolmens datant de l’âge du bronze ou encore la forteresse Cheongsanjinseong (située sur le parcours 3 de la rue lente) reflètent quant à eux l’histoire de l’île Cheongsando.

Le festival de la marche lente de Cheongsando a lieu tous les ans au mois d’avril. En automne, l’île accueille le festival intitulé ‘le parfum de l’automne de Cheonsando’. C’est durant cette période que l’on peut apprécier les plus belles couleurs de saison notamment sur le parcours 9 du chemin lent (slow-gil).

Crédits) Maison de l’auteur de l’île lente (à gauche), Slow food de l’école du voyage de l’île lente (à droite)  

L’école du voyage de l’île lente est le fruit de la rénovation d’une école ayant fermé ses portes. Cette structure propose diverses activités propre au mode de vie ‘slow life’ de l’île Cheongsando. En dehors de la pêche traditionnelle Hwiri, des activités d’artisanat avec des coquillages, il est possible de déguster d’autres plats ‘slow food’ préparés avec des ingrédients naturels provenant de l’île.

Les navettes de la slow city circulent dans les principaux sites touristiques de l’île Cheongsando en concordance avec les horaires des bateaux. Il est donc possible de visiter la Slow city sans un véhicule et de ‘prendre le temps’ sur l’île Cheongsando.

<Parcours recommandés>

  • * Pour une journée : Port de Cheongsan → Colline Dangni → Village Sangseo → Plage Jiri → Rue culturelle Pasi
  • * Pour 2 jours :
    1er jour - Port de Cheongsan → Colline Dangni → Village Sangseo → Plage Jiri → Rue culturelle Pasi
    2ème jour – Rocher Beombawi → Plage Puldeung du village de Sinheung → Rizière Gudeuljang → Forteresse Cheongsanjinseong

En savoir plus

Dernière mise à jours : le 25 novembre 2015